ARZACQ a connu un peuplement très ancien qu’attestent voie protohistorique (Chemin de La Poutge), buttes, oppida et tumuli.
Une présence gallo-romaine lui a donné son nom : ARZACQ ou « le domaine d’ARSIUS ».
La féodalité a été à l’origine de la première agglomération groupée autour d’une motte que surmontait un château en bois.
Deux enceintes de fossés – palissades protégeaient ce castelnau.

Le XIVè siècle provoquera une véritable explosion de la ville. Grâce à son marché (« un des plus important de Guienne » comme l’affirme de vieux textes), grâce aussi à sa position stratégique qui en faisait la pointe avancée du Domaine Royal aux frontières de la Vicomté de Béarn, une « ville » nouvelle se créa, prolongeant vers l’Est le village primitif.
Une BASTIDE était née avec son plan d’urbanisme, sa place servant de marché et la Halle en son milieu, ses lots de construction pour maison, cour et jardin en profondeur et, en façade, l’alignement des « couverts ». C’est la Place de la République actuelle.

About the author
Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit